Les buts de l'association

L'Association s'est donné pour buts :

  • La sauvegarde du paysage traditionnel à narcisses et promotion de ce patrimoine.
  • Définir et mettre en place les moyens et actions nécessaires pour cette sauvegarde et promotion.
  • Réunir tous les intéressés et veiller à prendre en compte leurs intérêts respectifs.
  • Soutenir toute initiative poursuivant le même but.

Les statuts de l'association précise ces buts, les moyens d'y parvenir et son organisation.

Principales activités de l'association

Actuellement, l'Association pour la sauvegarde et la promotion des narcisses de la Riviera agit à différents niveaux pour redonner aux narcisses une place d'importance dans les paysages de la région :

Tourisme et activités culturelles :

Marché aux géraniums de Blonay en 2002

Partenariat avec Montreux Vevey Tourisme, démarches actives et continues pour l'intégration et le maintien des narcisses dans la promotion touristique sous l'appellation Pays des Narcisses, développement des sentiers des narcisses, organisation des excursions pendant la floraison des narcisses, montage d'expositions et participations aux manifestations locales.

Aide financière :

Contraste entre un pré pâturé et un pré à narcisses

Démarches de l'association auprès des différentes instances (Confédération, canton, communes) pour obtenir une aide financière en faveur des agriculteurs et des propriétaires fonciers participant à la préservation des prairies à narcisses sur les hauts de la Riviera.

Entretien des prairies à narcisses :

Ratissage aux Sîtes

Journées d' entretien des prairies à narcisses par les membres et par des bénévoles (ouvertes à tous), conseils de gestion.

Historique de l'association

Suite à de nombreux constats de la disparition des narcisses sur la Riviera, l'Association pour la sauvegarde et la promotion des narcisses de la Riviera s'est constituée en 1999. Depuis lors elle développe d'intenses efforts pour replacer les paysages à narcisses de la Riviera au centre des préoccupations des habitants de la Riviera.

Les communes qui abritent sur leur territoire les paysages à narcisses sont Montreux, Blonay, St-Légier et Chardonne. Ayant fait procéder à des inventaires de leurs prairies à narcisses, elles soutiennent désormais les efforts de sauvegarde.

C'est grâce à l'aide financière du Fonds suisse pour le paysage qu'un programme d'action a pu être mis sur pied en 1999 et 2000. Une deuxième phase a été lancée pour les années 2001 et 2002 avec un nouveau soutient du Fonds suisse pour le paysage.

Le programme de l'association déploie des mesures dans plusieurs secteurs : agriculture, tourisme et promotion. Un prospectus touristique a été édité en français et en allemand. Une étroite collaboration s'est établie avec Montreux Vevey Tourisme, l'office du tourisme régional.

Projets à moyens termes

Encourager l'exploitation extensive

A terme, la sauvegarde des paysages à narcisses nécessite de trouver un équilibre dans la gestion du territoire rural des hauts de la Riviera. Les prairies difficiles d'accès pour les machines agricoles sont souvent abandonnées. Il s'agit alors de trouver des agriculteurs disposés à exploiter ces surfaces peu productives.

Un parc régional

Au niveau fédéral, on explore actuellement les voies possibles pour la création de parcs naturels régionaux afin de valoriser des patrimoines naturels et paysagers. Le Plan directeur régional récemment accepté par les dix communes du district a inscrit dans ses propositions d'action la réalisation la création d’un parc préalpin de la Riviera. Cette démarche prend tout son sens pour la sauvegarde des narcisses et une offre régionale de tourisme doux. Les parcs régionaux recevront un soutien financier par la Confédération dans la mesure où les paysages et le patrimoine naturel seront mis en valeur à long terme.